En résidence: Compagnie h i t z A h i t z

En résidence: Compagnie h i t z A h i t z



J'ai besoin de devenir anonyme. Pour être présente.
Pour ne plus me reconnaître dans mon nom.
Pour ne plus entendre dans mon nom
que la voix qui l'appelle.

Nous tournoyons dans la nuit et nous voilà consumés par le feu est une plongée introspective dans la mélancolie contemporaine. C'est la tentative de se réapproprier le langage pour résister à l'inéluctable qui fait qu'il est plus facile d'imaginer la fin du monde que celle du capitalisme. C'est l'expression d'un devenir-mouvement qui échappe à la capture.

Reposant sur un montage de textes composé de sources hétéroclites (poésie, correspondance, journaux intimes, romans, théâtre, écrits bruts), ce projet explore le langage comme terrain de résistance. Le texte y est sans cesse confronté tant à un sound-design déployé en direct, qu'à la réalité physique de son expectoration, pour questionner notre manière de mettre en mots le monde d'aujourd'hui, nos récits intimes et collectifs. C'est le pari que parler mal, c'est peut-être mieux (se) dire.

Equipe de création : Joëlle Wider-Greset, Dario Galizia, Jonas Lambelet et Alexandra Nivon
Remerciements: L'Abri, Rares Donca, Alessandra Mattana, Roberta Alberico et Fabio Jaramillo

Site officiel

http://hitzahitz.ch